Rebelles en peau de lapin : tendance de la rentrée 2014

Publié le 25 Août 2014

L'heure de la rentrée a finalement sonné… Montebourg entraîne Hamon dans son sillage : sus à l'austérité ! Il est bien temps de se réveiller, cher Arnaud ! Après les militants démotivés, les députés frondeurs dépités, voici les ministres ruant dans les brancards de l'attelage présidentiel ! Fâcheux ? Cela dépend pour qui ! Pas particulièrement pour Manuel Valls qui peut ainsi se débarasser à bon compte d'une grande gueule peu productive et d'un insignifiant ministre de l'éducation, soi-disant représentatif d'une aile gauche "dure" au PS. Poulets de Bresse… l'aile ou la cuisse ? Evitons la volaille d'élevage : les criailleries couchées sur papier de la pintade Duflot, les gloussements du dindon Placé préparant sa serviette de premier de la classe verte pour un prochain conseil des ministres, les cocoricos inaudibles des poulets Montebourg et Hamon juchés sur des ergots bien trop  grands pour eux… les gesticulations de ces rebelles en peau de lapin plus aptes à piloter leurs plans de carrières qu'à œuvrer au bien vivre commun ne peuvent qu'inspirer défiance et écœurement. Tout cela sent les tambouilles maintes fois réchauffées, peut à même de (re)donner de l'appétit pour tout ce qui donne du sens et élève les citoyens au rang d'acteurs de la chose publique, afin de les (r)amener aux urnes le moment venu. 

 

Rédigé par Sylvie Boussand

Publié dans #Bonnet d'âne

Repost 0
Commenter cet article

pamphile 29/08/2014 17:28

S'ils avaient (avaient eu) le courage de Mélenchon... !